La posture du praticien

Le praticien narratif a une seule intention en accompagnant une personne : qu’elle redevienne Auteur de sa vie. Sa posture différente est donc essentielle dans le dispositif d’accompagnement.

  • Tout d’abord, le patient est au centre du dispositif tout au long de l’accompagnement. L’approche narrative considère que seul le patient est expert de sa propre vie. En séance, je me dois donc d’abandonner mon propre savoir en prenant une posture « d’ignorant » qui protège ainsi de toute interprétation.
  • L’art du questionnement et le tissage d’histoires est au coeur de nos conversations, pour vous amener ailleurs que sur le terrain du problème. Des questions puissantes pour enrichir, ancrer l’expérience des exceptions, des expériences non historisées, plus en accord avec vos valeurs, vos talents, compétences, rêves, et pour faire émerger tout ce que vous avez pu/su mettre en œuvre au cours de votre histoire pour faire face à un problème ou quand le problème ne se présente pas dans votre vie.
  • Etre curieux de la vie et de l’histoire de la personne s’intègre également dans le dispositif narratif. En posant des questions puissantes, influentes, pertinentes, des questions dont je ne connais sincèrement pas la réponse, je vous aiderai à raconter et revivre des expériences non historisées jusqu’à présent.
  • Enfin, je vous accompagnerai dans une attitude bienveillante et entièrement disponible pour développer une écoute active à votre service. Vous sentir en confiance et écouté en toute liberté, sans être jugé, vous permettra d’entrer à nouveau en contact avec des territoires laissés de côté, pour vous rendre plus fort.

Un accompagnement où la transparence et la confiance entre praticien et patient s’installera progressivement et où la créativité peut s’inviter quelquefois pour créer émotion, magie et originalité et renforcer l’impact des conversations narratives.

« Les personnes racontent ce qu’elles considèrent extraordinaire alors qu’il y a d’autres choses ordinaires très intéressantes.

Le récit total est impossible. Tout récit est le résultat d’un choix. Certains nous semblent plus dignes d’être racontés. »

Pierre Blanc-Sahnoun – sept 2017



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s